Sans développeurs, je ne serais rien ...

Avant d’entamer la série de billets sur les différents sites où Littlebuzz a pris place, j’avais envie d’ouvrir cette nouvelle catégorie avec une petite note « remerciement » à une catégorie d’acteurs du web qui ont la fâcheuse tendance à me scotcher : les développeurs ! Eux sans qui ma mascotte n’aurait finalement jamais eu de vie webesque !

Je vais passer très vite sur mes débuts, avec la création de mon premier site en html pur ! Si je ne devais retenir qu’une chose de cette expérience, c’est que ça m’a permis d’apprendre les bases, qui aujourd’hui me servent encore. Mais, vous l’aurez compris, je ne suis pas développeur pour un sou, j’y comprend rien et n’ai surtout je n’ai pas envie d’apprendre : chacun son métier !

Développeurs

Très vite, étant au taquet de mes capacités, je me suis donc tourné vers des CMS open source, je n’avais alors pas de budget à consacrer à ce que je croyais être un « internet complètement gratuit » pour monter un business. Le premier sur lequel je me suis penché était alors Xoops. Ca me paraissait à l’époque être le meilleur. Malheureusement, comme souvent pour les projets open source, c’était une mauvaise pioche, puisqu’au bout de 3-4 ans, c’était la guerre, les développeurs avaient quitté le navire et Xoops est alors devenu un grand n’importe quoi. Difficile de les blâmer devant le peu de considération des utilisateurs. Ce fut ma prise de conscience que finalement non, l’internet n’était pas gratuit, et que même open source, sans direction, sans respect pour ceux qui font, sans soutien des utilisateurs, un projet ne pouvait vivre. Que ses développeurs anonymes pour la plupart, soient remerciés pour leur travail.

Ce fut aussi l’époque où j’ai commencé à penser à des développements spécifiques. Deux développeurs en particulier nous accompagnent sur nos projets. Bizarrement tous les deux s’appellent Hervé et tous les deux ont une forte prédisposition à la ronchitude, un truc de dév’ certainement ?

Il y eu d’abord, Hervé Thouzard. A l’époque il travaillait pour son propre compte. Dire qu’on a passé des heures et des heures à échanger, lui à développer et moi à tester est un euphémisme. Jamais un truc que j’avais en tête ne l’a bloqué ! C’est à lui, entre autres, que je dois mon module de « guide d’achat », qui sert en fait à beaucoup de choses sur nos sites. Sa phrase culte, quand je lui faisais remonter un bug : « le bug il est pas dans mon code, il a le cul posé sur le fauteuil en face de l’écran ». Faut dire qu’il n’avait pas complètement tort. Hervé travaille aujourd’hui en agence, nous avons donc malheureusement moins d’occasions de travailler ensemble.

L’autre Hervé, c’est Hervé Uet, gérant d’Infini’click. On s’est rencontré virtuellement, ça c’est sûr, mais à quelle occasion ? Je ne me souviens plus. Depuis, on fait pas mal de choses ensemble, et quelques projets sont sur le feu. Ce que j’adore chez lui, outre le fait que comme pour l’autre Hervé, rien n’est impossible, c’est sa capacité à développer léger. Plus léger que ses scripts, ça n’existe pas, que de l’essentiel et de l’utile. Un vrai bonheur ! Même si a priori, je me fous de ce qu’il y a sous le capot, je crois fermement qu’un code léger et efficace m’apporte un vrai plus sur un certain nombre de points par rapport à mes concurrents.

Voilà, c’était mon billet pommade de Noël ! Faut jamais énerver un développeur, et toujours lui dire que sans lui, le monde ne serait rien, ça le rassure !

N.B. : par contre, faut pas leur dire que je suis en vacance à l’autre bout du monde grâce aux sous qu’ils m’ont fait gagner, ça les énerve !

Faites suivre sur les réseaux sociaux !

10 commentaires

Écrit par Didier le 27/12/2012 à 15h36
Je te confirme que la ronchitude est un truc de dev. La logique qu'on est obligés de suivre pour avancer dans le travail finit par nous rendre insupportable la bêtise, et tout ce qui est illogique en général. Mais bref, c'est Noël.

Je connais Hervé U mais pas Hervé T, que je découvre avec plaisir. Un bisou, collègues dev! :))
Écrit par Hervé le 27/12/2012 à 15h39
Merci pour les compliments. :)

Comment ça tu es en vacances à l'autre bout du monde ? Je vais sérieusement songer à augmenter les prestations que je te facture. ^^
Écrit par Pseudo ou prénom sinon pas de lien ! le 27/12/2012 à 15h45
Joli billet dans l'esprit de Noël (je viens justement de publier un billet dessus).

On a un parcours semblable sauf que, sans prétendre être développeur, je me suis mis un minimum au code histoire de comprendre le fonctionnement de certains logiciels.

Par contre, par rapport à ton Nota Bene, les développeurs que je connais, ce sont eux qui sont en vacances à l'autre bout du monde ;-)
Tiens je reconnais le style d'Hervé (Uet) sur ton blog d'ailleurs (script de commentaire) - Sinon je suis tout a fait d'accord avec toi - bosser avec des devs capables c'est une pur bonheur - j'ai aussi une formation de dev (php) a la base mais j'ai vite compris que le dev c'etait pas pour moi - Mon maitre de stage y a bien contribué il faut dire "Julien, t'es pas fait pour etre dev! t'es pas assez Logique" et quelque part il avait raison. Et j'avoue que cette anné mes 2 dev ils m'ont un peu trop habitué a bosser vite et bien ... du coup on ublie a quel point le projet etait difficile des qu'ils galerent un peu sur quelque chose.
Écrit par loran le 27/12/2012 à 21h56
"Avant, j'étais un dev, mais c'était avant" pour parodier la pub du lunettier Krys.

Avant j'étais ronchon, j'étais tout le temps de mauvaise humeur. Alors j'ai décidé d'être moins dev et plus de la gestion de projet.

Malheureusement, on est toujours ronchon mais sur d'autres sujets ! On ne change pas son comportement en fait ;)


Heu non c'est pas vrai, tous les développeurs ne sont pas forcement ronchon !
Ou alors c'est qu'ils ont de bonne raison de l'être.
Ah mais c'est en fait peut être pour çà que je bosse pour moi, bon ok t'a gagné un développeur c'est ronchon ;)
Écrit par Mancko le 28/12/2012 à 14h17
Comment ça, ronchons ? Ah mais, ah mais, mais pas du tout. Même que des fois on a le sourire, même si on pose toujours des questions sur les cas limites d'utilisation, sur les pitis trucs auxquels les autres ne pensent pas, les "Et si ?" qui cernent les projets. On sait même parfois être sociables. Parfois.
En tout cas, sympa de les mettre un peu sur la scène.
C'est trop rare qu'on ne tape pas encore sur les dev ! Je vois quand même deux types de dev : le pur, le vrai, celui qui pond du code et que du code mais bien et qui est ronchon et qu'on comprends pas toujours. Et l'autre le dev qui touche aussi à tout, moins ronchon et qu'on comprends plus facilement ... en général c'est pour comprendre que rien de va et que c'est le bordel.
Je sais je suis dev aussi :)
Foi de développeur, je n'ai qu'une chose à dire :

Que j'aime ce titre !
Écrit par hervé le 30/12/2012 à 08h17
Merci pour ce billet ;) pour ma part, j'ai arrêté d'être ronchon... Tout simplement en arrêtant de travailler pour des wemasters. Je m'explique avant de me faire des ennemis :

Le problème du web est que le client attache une valeur sentimentale bien trop importante au rendu de son site. Si un bouton est décalé sous IE 6, c'est le bug le plus important de la planète et il faut accourir dans la minute sous peine de crise de nerf... On est insulté, traité d’incompétent et j'en passe.

En travaillant sur des intranet Web, je continue de faire le boulot qui me plait, mais pour des entreprises généralement plus grosses. Je suis sur des missions beaucoup plus longues et bien payés, et surtout, il n'y a plus cette valeur sentimenale qui stresse le webmaster car il joue sa vie. D'un point de vu considération, c'est bien mieux aussi. Par contre plus de SEO et ça me manque un peu, du coup je fais des projets personnels en plus, mai pour moi ;)

Et vous les devs indép, vous en pensez quoi ? Je suis le seul a avoir fait ce choix ?

PS: En fait je ne m'appelle pas vraiment Hervé mais vu que tous les développeur se prénomme ainsi je vais changer de nom.

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : r4qt3rkk49